Vous êtes ici :Accueil
  • %##3@

    Colloque Music and the Body Between Revolutions : Paris, 1789-1848

    University of Columbia, New York

    The workings of the corporeal and spiritual body were repeatedly reimagined in France between 1789 and 1848, as successive revolutions fundamentally transformed understandings of bodily autonomy and moral responsibility. Discourses in philosophy, aesthetics, and the sciences were strongly affected by these events, as the radical reconfiguration of the institutional landscape from 1789 onwards led to the emergence of Paris as an international center for modern science and medicine in the first half of the nineteenth century. At the same time, Paris also became a crucial locus of activity in the musical sphere, a city of innovative composers, virtuoso performers, and instrument designers as well as a rising culture of musical ‘dilettantes’

    Understandings of the body, as shared between the musical and the scientific spheres, will lie at the heart of our exploration. The late eighteenth century saw various conceptions of the body set into flux, influenced by the writings of philosophers such as Rousseau and Diderot. In the domain of the medical sciences, Jean-Nicolas Corvisart and René Laënnec regarded the body as a site from which to develop new understandings of timbre and listening, while Xavier Bichat reinvigorated the Vitalist frameworks of sympathy and harmony in order to examine the relationship between various executive organs of the body. This period also saw the rise of new “moral” approaches toward insanity associated with Philippe Pinel, as well as the phrenological classifications of the Paris-based Franz Joseph Gall. The repercussions of these developments were directly felt in the musical realm, and played out on the operatic stage, in the soundscapes of Revolutionary festivals, and in theoretical, medical, and governmental inquiries into the relationships between music and human behavior.

    This interdisciplinary workshop will examine the interaction between music, science, and medicine in Paris, as they were influenced by the reframing of the self in the aftermath of successive revolutionary upheavals. It will bring together scholars from the fields of musicology, performance studies, literature, and the history of science and medicine in order to explore historical and emerging contemporary perspectives on the body.

  • %##3@

    Io, Nessuno e Polifemo / Moi, Personne et Polyphème

    Parution de la traduction du texte d’Emma Dante, traduit par le collectif La Langue du bourricot, coordonnée par Paolo Bellomo, Céline Frigau Manning et Romane Lafore

  • %##3@

    Colloque Music and the Body Between Revolutions : Paris, 1789-1848

  • %##3@

    Io, Nessuno e Polifemo / Moi, Personne et Polyphème

Présentation

L’ EA 1573 “Scènes du monde, création, savoirs critiques” centre ses activités sur l’étude de la création théâtrale, dans sa pratique contemporaine comme dans son histoire et dans la diversité de ses formes – danse, théâtre, installation, opéra, performance. Elle voue une attention particulière à la création contemporaine et à l’élaboration de savoirs critiques liés à cette création, en s’attachant aux formes performatives et spectaculaires du monde – traditionnelles ou émergentes, savantes ou populaires, professionnelles ou non, sacrées ou profanes – , s’efforçant toujours de tresser l’investigation historique ou l’analyse des logiques économiques et sociales à la réflexion esthétique, à l’expérimentation et à la création.

 

Le choix des "scènes du monde" témoigne en grande partie d’une volonté d’affirmer et de déployer l’orientation internationale de la recherche sur les arts dits contemporains, modernes ou traditionnels du spectacle vivant, en croisant les méthodologies de recherche françaises et francophones propres à notre unité avec celles d’universités étrangères. Ce pôle d’intérêt commun à l’unité se donne également comme objectif d’intégrer les problématiques contemporaines formulées par les pratiques artistiques s’exprimant dans des lieux nouveaux, liés d’une part aux espaces virtuels générés par les nouvelles technologies et d’autre part aux espaces non artistiques représentés par différents milieux, qu’ils soient hospitaliers, carcéraux ou ceux des théâtres engagés liés à la question des espaces scéniques marginalisés (théâtres de rue, "théâtre des experts").

 

Outre cette orientation particulière pour l’étude des champs inter/transculturels des arts du spectacle, l’originalité de notre unité EA 1573 se définit par la place éminente qu’elle donne à la création interartistique et à l’étroite implication des artistes et des très jeunes chercheurs à ses travaux, en particulier aux étudiants du master arts de la scène de Paris 8, à la fois dans ses spécialités théorique/pratique "théâtre" et professionnelle "coopération artistique internationale", ainsi qu’aux étudiants du master erasmus mundus "Etudes du spectacle vivant".

 

La troisième thématique de notre intitulé, "savoirs critiques" met en avant des interfaces novatrices entre des savoirs spécialisés et leur nécessaire transdisciplinarité. Il s’agit d’associer le champ de la recherche en arts du spectacle vivant avec ceux des sciences humaines, en particulier l’anthropologie et la sociologie, avec ceux des neurosciences et des sciences cognitives. Notre unité s’intéresse également au croisement entre d’une part des écritures contemporaines fondées sur l’oralité, les langages corporels des praticiens et le multilinguisme et d’autre part les disciplines littéraires confrontant les études postcoloniales francophones et anglophones, l’approche critique des processus actuels de patrimonialisation. Le déplacement des frontières scène/public, acteur/spectateur, chercheurs/artistes, langues/langages, implique la création d’un discours critique, résultat d’une analyse produite conjointement par les artistes sur leur art et par des chercheurs appartenant à des champs disciplinaires très diversifiés.

 

L’équipe regroupe des enseignants-chercheurs du Département Théâtre de l’Université Paris 8, des chercheurs associés, des docteurs et des doctorants, dont les formations et les spécialités sont très complémentaires. L’équipe est organisée en trois axes thématiques indépendants, qui permettent d’aborder la création théâtrale de points de vue multiples, par une palette d’activités d’étude et de recherche très variée : Esthétique et poétiqueEthnoscénologieHistoire, Politique et socio-économie des arts et de la culture. Cette vocation pluridisciplinaire et internationale lui permet à la fois de proposer des enseignements complets et cohérents, de construire des thématiques fortes en partenariat avec d’autres équipes nationales et internationales et de développer des recherches transversales internes, stimulantes et fécondes.

 

L’EA1573 a joué un rôle pilote dans l’élaboration du programme scientifique du Labex Arts H2H coordonné par l’Université Paris 8 et depuis 2012 a constitué des projets fédérateurs menés par ses chercheurs. 

 

Directrice de l’équipe : Katia Légeret