Vous êtes ici : Accueil > Membres permanents > Katia LEGERET (PR)
  • Katia LEGERET (PR)

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • JPEG - 17.5 ko
    Katia Légeret

    Katia LEGERET

     

    Professeure en études théâtrales et esthétique des arts du spectacle vivant

    UFR ARTS, département théâtre Paris 8

    Directrice de l’équipe de recherche EA 1573 Scènes du monde, création, savoirs critiques, Ecole doctorale Esthétique, Sciences et Technologies des Arts et responsable de l’axe ‘’Poétique et esthétique’’

    E-mail : katia.legeret@univ-paris8.fr 

     

     
     
    PDF - 686.1 ko

      
     
    english resume
     
     
     

      

    Ancienne élève de l’École Normale Supérieure (Fontenay-Saint Cloud) en philosophie, Katia Légeret soutient son doctorat en philosophie esthétique sous la direction de Geneviève Clancy à l’université Paris I-Sorbonne en 1996 puis son Habilitation à diriger des recherches en 1998. Maître de conférences (associée 1998-2005, titulaire en 2006), elle est nommée en 2010 professeure des universités en esthétique des arts de la scène au département théâtre de l’université Paris 8. Elle est directrice de l’équipe de recherche EA 1573 Scènes du monde, création, savoirs critiques et responsable de l’axe de recherche « Poétique et esthétique » de l’école doctorale en esthétique, sciences et technologies des arts.

    Elle s’intéresse aux questions de transculturalité et de transmédiation (danse, théâtre, poésie, musique, arts plastiques, cinéma, performance) et en particulier à l’influence des arts du mouvement et des théâtres d’Asie sur les metteurs en scène et sur les chorégraphes des XXe et XXIème siècles (Europe, Pays du bassin méditerranéen, Amérique latine et Amérique du Nord). Ses recherches, en relation avec les études post-coloniales, engagent une réflexion sur les politiques culturelles liées au patrimoine, à la mémoire et à la préservation des littératures de l’oralité et des cultures populaires.

    Porteur de plusieurs projets de recherche internationaux (Labex-Arts-h2h), plus spécifiquement avec des universités en Inde (JNU, New Delhi), au Brésil (Universités fédérales du Pará, de Bahia et l’UFRJ de Rio) et en Belgique (ULB/ CENARS-V), elle coordonne également le programme de master européen d’excellence erasmus mundus en études du spectacle vivant.

    Spécialiste des théâtres dansés de l’Inde et connue pour ses nombreux ouvrages sur le sujet, Katia Légeret, alias Manochhaya mène depuis 1981 une carrière internationale en tant qu’artiste professionnelle de Bharata-Natyam. Elle travaille également sur la formation et la direction d’acteur, sur leurs répertoires traditionnels et contemporains, indissociables des questions sociales, politiques, éthiques, environnementales et patrimoniales, et sur leurs nouveaux modes de transmission transculturelle dans les milieux institutionnels européens. Elle organise à ce sujet des événements scientifiques et des performances artistiques du spectacle vivant dans les musées, visant à créer de nouvelles interactions entre les chercheurs, les artistes, les étudiants en art et les médiateurs culturels. 

     

    DOMAINES DE RECHERCHE

    - Esthétique et théories du théâtre et de la danse

    - Pratiques des arts de la scène

    - Interculturalité et transculturalité dans le spectacle vivant

    - Théâtre, danse et littératures orales de l’Inde contemporaine

    - La performance théâtrale dans les musées et les expositions

    - Esthétiques des théâtres dansés d’Asie, leurs influences sur les metteurs en scène et les chorégraphes aux XX et XXIe siècle (Europe, Etats-Unis, Amérique latine, pays du bassin méditerranéen).

    - Mondialisation et identités culturelles

    - Poésie, contact des langues, culture et gestualité

     

    ACTIVITES PRINCIPALES DE RECHERCHE (2012-2018) 

    La performance théâtrale au musée : une nouvelle médiation transculturelle. Direction d’un projet Labex Arts-H2H (2016-2018)

    L’objectif est de concevoir, d’expérimenter et d’analyser en milieu muséal les modes de réception des collections permanentes dans un contexte spécifique : lorsque le public est impliqué activement dans une performance théâtrale produite in situ, devant les œuvres, par des artistes du spectacle vivant. Les œuvres plastiques choisies sont inséparables, dans leur culture d’origine, d’autres pratiques artistiques, toujours vivantes. Cette sélection s’intéresse ainsi aux nouvelles médiations créées par des acteurs performers entre des œuvres liées à la fois à un patrimoine matériel (appartenant à une collection muséale éloignée géographiquement de son pays d’origine) et immatériel (transmis par la langue et par le geste). Leur spécificité consiste à donner une fonction majeure au geste théâtralisé pour traduire/transposer/transmettre le(s) sens de l’œuvre plastique en lien avec certaines langues (en particulier vernaculaires et langues des signes).Les ateliers et journées d’études sont menés en particulier en 2012-2013 au musée Rodin (Paris) (2015-2018) au musée national des arts asiatiques-Guimet (puis en 2016-2018, direction projet labex ARTS-H2H).

    • Organisation d’une journée d’étude (auditorium du musée, 2012) sur l’écriture du texte de Rodin « La Danse de Civa » (1913)
    • Direction de l’ouvrage collectif Rodin et La Danse de Civa publié en français aux PUV (2014) co-financé par le projet labex Arts-H2H « Frontières » de F. Soulages)
    • Direction de l’ouvrage collectif en anglais Rodin and The Dance of Shiva, (Dir. Trad. angl), Niyogi Books, New Delhi, Inde (janvier 2016)
    • Mise en scène du texte de Rodin au théâtre de la Reine Blanche à Paris et à l’IF de Delhi (2012)

    Depuis 2014, grâce à une convention de l’EA1573 avec le musée Guimet, Katia Légeret organise un séminaire de master et doctoral biannuel et des conférences performances 3 fois par an (à l’occasion de La nuit des musées en mai, des activités culturelles du musée et d’une exposition en cours : ce parcours est défini dans la convention établie par mes soins entre le musée et Paris 8 en juin 2015.).

    • Direction du projet Labex ARTS-H2H La performance théâtrale au musée : une nouvelle médiation transculturelle 2016/2017, avec la création d’un réseau international (Brésil, Allemagne, Suisse, Belgique, Inde), associant des médiateurs culturels, des artistes et des chercheurs.
    • Conférence-performance au colloque sur « L’être-ensemble », (projet Labex Arts-h2h et Paris-Lumière, 2015) les 9-10 décembre, Théâtre de la Commune, Aubervilliers
    • Organisation d’un nouveau séminaire de master 2 « Patrimoine et création » à Paris 8 32H sept/dec 2015
    • Projet labex Arts-H2H La marionnette, objet d’histoire, œuvre d’art, objet de civilisation ? : communication colloque 7 mai 2014 et article publié. Recherches sur les relations entre le danseur et la marionnette comme condition d’émergence actuelle de nouveaux musées de l’art vivant. avec la participation en 2012 à la
    • Conférence au colloque Dhaatu, musée « théâtre » de marionnette de Bangalore (janv. 2015) puis organisation à Paris 8 d’un séminaire (master/doctorat) et d’un atelier licence pour le professeur et directeur de ce musée, dans l’EA 1573 du 1er au 18 mars 2015 (financé par le programme erasmus mundus/ULB Bruxelles).
    • Conférence séminaire ENS/Musée Guimet sur les épopées indiennes (16 janvier 2015)
    • Co-organisation de la Nuit européenne des musées, conférence au colloque de l’exposition « 2000 ans de théâtre d’Asie » mai 2015, article dans le catalogue (Musée Guimet, Cf. Publications).

     

    Transculturalité(s), Arts du spectacle vivant et littératures de l’Inde contemporaine. Projet Labex Arts-H2H (2012-2014) 

    Ce dispositif à la fois scénique, performatif et scientifique de plusieurs journées d’étude annuelles à Paris 8 croise de manière originale les savoirs pratiques artistiques, littéraires et esthétiques. Une redéfinition de la notion de tradition est proposée à partir d’approches interculturelles et transculturelles. Les frontières, scène/public, chercheurs/artistes, langues/langages, cultures anglophones/francophones sont déplacées par la création d’un discours critique, résultat d’une analyse produite conjointement par les artistes sur leur art et par les chercheurs en littérature. Ce dialogue ouvre la recherche sur une nécessaire confrontation des Postcolonial Studies et leur critique de la modernité avec l’effacement de la tradition, pour redonner à celle-ci une place autre et différente du concept de patrimoine immatériel de l’humanité (Unesco, 2002). Le corpus de textes à l’étude est constitué en grande partie par les Fables du Panchatantra et la vingtaine de Fables qui ont inspiré certaines de Jean de La Fontaine

    Valorisation internationale de ce nouveau champ de recherche dans le réseau des 7 universités du consortium erasmus mundus, avec la JNU (Delhi), des chercheurs de 5 EA, en histoire, esthétique, politiques culturelles (IEE et IDEFI/Creatic), ethnoscénologie, littérature et Postcolonial Studies et entre l’EA1573, le laboratoire RITM (Nice), l’EA 3187 (Université de Franche-Comté) et l’UMR ARIAS.

    Direction 

    • 4 journées d’études (2012-2014) 
    • unecollaboration au projet « Frontières » (F. Soulages) du LABEX Arts-h2h avec une communication (colloque de 2013) et un article publié (2013) in Frontières geoartistiques et geopolitiques (Dir. F. Soulages).
    • Un ouvrage collectif (Dir.) dans la revue électronique Le Texte étranger de l’EA1559 (P8), 2014.
    • 17 créations artistiques (performances et mises en scène du Panchatantra), 5 films d’1h30 réalisés et mis en ligne en 2015 sur le site du labex Arts-H2H

     

    Direction de colloques et de journées d’étude 2013-2018

    Colloques

    2018

    L’intime à l’œuvre II : SURexposition(s) ? Connaître l’œuvre exposée et muséale par la performance, organisé par K. Légeret le Labex Arts-H2H (projet « La performance au musée »), en partenariat avec le musée MNAAG-Guimet et RMN-Grand Palais, 14-15 novembre 2018.

    L’intime à l’œuvre : SURexposition(s) ? Connaître l’œuvre exposée et muséale par la performance, organisé par K. Légeret le Labex Arts-H2H (projet « La performance au musée »), en partenariat avec le musée MNAAG-Guimet et RMN-Grand Palais, 2-3 mai 2018.

     

    2017

    La performance théâtrale au musée : une nouvelle médiation transculturelle, organisé par K. Légeret avec le MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet, le RMN-Grand Palais et Le labex Arts-H2H Université Paris 8, 22-23 mai 2017.

     

    2016

    L’expérience esthétique du RASA dans les arts traditionnels et contemporains de l’Inde, co-organisé par K. Légeret avec le MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet et Paris 8 (labex Arts-H2H), dans le cadre du projet labex Arts-H-H « La performance théâtrale au musée », 29 et 30 novembre 2016.

     

    Journées d’études

    2017

    Journée d’étude et workshops au Grand Palais, dans le cadre des trois expositions en cours (mai 2017). Performances grand public avec des jeunes chercheurs de Paris 8 et des artistes invités, devant des œuvres sélectionnées. Avec les médiateurs culturels du RMN-Grand Palais, Paris, projet Labex Arts-H-H « La performance théâtrale au musée », Dir. 22 mai 2017.

     

    2016

    L’émotion à l’œuvre II : Médiations artistiques entre les publics et les collections muséales Inde/Cambodge/Chine/Japon du MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet, organisé par K. Légeret MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet, projet Labex Arts-H-H « La performance théâtrale au musée », 7 juin 2016.

    Danse, théâtre et performance artistique au musée. La construction d’un savoir interdisciplinaire, organisé par K. Légeret Université Paris 8, 4 mai 2016. 

    L’émotion à l’œuvre I : Médiations artistiques entre les publics et les collections muséales sur l’Inde et le Cambodge du MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet, organisé par K. Légeret MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet, projet Labex Arts-H-H « La performance théâtrale au musée », 21 mai 2016.

    L’entrée dans l’espace muséal : créer les conditions sensibles d’approche de l’œuvre et y inviter le public, organisé par K. Légeret MNAAG-Musée national des arts asiatiques-Guimet, Paris, 22 mars 2016. 

     

    2014

    Transdisciplinarité en questions : Le champ du spectacle vivant, journées d’études du master conjoint Erasmus Mundus « Etudes en arts du spectacle vivant » -, organisées par K. Légeret Paris 8, 9-10 octobre 2014.

    Transculturalité(s), Arts du spectacle vivant et littératures de l’Inde contemporaine : la fable animalière, organisé par K. Légeret projet Labex Arts-H2H « Transculturalité(s) », Paris 8, 28 mai 2014.

     

    PUBLICATIONS (Sélection)  

    Ouvrages

    Monographies

    Les 108 Karana, danse et théâtre de l’Inde, livre-DVD, Geuthner, Paris, octobre 2017, 350 p., ISBN 13-9782705339166

    Danse contemporaine indienne et théâtre indien : un nouvel art ? Autour de Pina Bausch, Ariane Mnouchkine, Padmini Chettur, Carolyn Carlson, Hassan Massoudy, Bartabas, Sreenivasan Edappurath, Padmini Chettur, Chandralekha, Lise Noël, Presses Universitaires de Vincennes, mars 2010, 205 p, ISBN 978-2-84292-244-3.

    La gestuelle des mains dans le théâtre dansé indien, éd. Geuthner, Paris, septembre 2005, 142 p, ISBN 2-7053-3758-X

    Esthétique de la danse sacrée, éd. Geuthner, Paris, avril 2001, 226 p, ISBN 2-7053-3693-3.

    Manuel traditionnel du Bharata-nâtyam, éd. Geuthner, Paris, novembre 1999, 228 p, ISBN 2-7053-3670-2.

    Les 108 pas du dieu Siva, éd. Shastri, Paris, décembre 1997, 352 p, ISBN 2-911338.05.7.

    Le mythe de la création, éd. Trithème, Paris, mai 1995, 94 p, ISBN 2-909996-05-0.

     

    Monographies en anglais

     Dance Theatre of India, crossing new Aesthetics and Cultures, Niyogi Books, New Delhi, Inde, 2018, 130 p.

     

    Direction et coordination d’ouvrages / édition scientifique

    L’interdisciplinarité entre recherche et création, (dir.), Numéro spécial Revue Degrés, n°171, ULB, Bruxelles, 150p, 2017

    Transdisciplinarité en questions : le champ du spectacle vivant, programme d’excellence européenne erasmus mundus « Etudes en spectacle vivant  », (Co-dir. Avec Prof. André Helbo), éd. AISS-IASPA, coll. Tréteaux, Bruxelles, 2016 (février), 180 p., Auteurs des chapitres : K. Légeret André Helbo, Jean-Pierre Triffaux, Jean-Marie Pradier Maria José Paz Gago, Elodie Verlinden, Fernando de Torro, Daniela Amoroso, Lei Wu, Bertha Diaz, Moungande Ibrahim Aliloulay, Paul Animbom Ngong, Emmanuelle Sirois.

    Transculturalité(s), Arts du spectacle vivant et littératures de l’Inde contemporaine, (dir.), projet LabexArts-H2H, Revue scientifique en ligne, Le texte étranger/Paris 8, 2015, 220 p., http://www2.univ-paris8.fr/dela/etranger/etranger9b.html.

    Rodin, La danse de Çiva, (dir.), Presses Universitaires de Vincennes, janvier 2014, 245 p. 

     

    Direction et coordination d’ouvrages / édition scientifique traductionsen anglais

    Rodin and The Dance of Shiva, (dir. trad. angl), Niyogi Books, New Delhi, Inde, 2016, 147 p.

     

    Chapitres d’ouvrage (sélection 2012-2018)

     « Théâtre et danse, in Inde des mille et une pages” d’Ewa Tartakowsky et Viviane Tourtet, 310 p., Peter Lang, Bruxelles, 2017, p. 240-251.

     “Le « Devenir-danse » de Nadia Vadori-Gauthierin Danser/résister, Une minute de danse par jour, 350 p., les éditions Textuel, Paris, 2017, p. 45-80.

     «  Etre artiste-chercheur en master Erasmus Mundus en arts du spectacle vivant : la place de la création dans l’approche transculturelle de l’interdiscipline », in Transdisciplinarité en questions : le champ du spectacle vivant, programme d’excellence européenne erasmus mundus « Etudes en spectacle vivant  », (C-Dir. Avec Prof. André Helbo), 172 p., éd. AISS-IASPA, coll. Tréteaux, Bruxelles, 2016 (février), p. 97-107.

     « Déplacements contemporains du sacré. Le cas des festivals artistiques à vocation transculturelle »,in Babel aimée, volume 2  : la choralité d’une performance à l’autre, du théâtre au carnaval, (Dir. Jean-Pierre Triffaux), L’Harmattan, coll. CTEL-Université Nice Sophia Antipolis, Thyrse n°7 395 p., 2015, p. 231-245.

     « Les directions invisibles de l’acteur en Inde : trans/mettre en scène l’épopée du Rāmāyaṇa »,in La direction d’acteurs peut-elle s’apprendre ?, Dir. Jean-François Dusigne 446 p., Les solitaires Intempestifs, Paris, 2015, p. 204-226.

    « Introduction » (p. 9-21) et « Les sources d’inspiration du texte de Rodin » (p. 29-133), In Rodin, La danse de Çiva, Dir. K. Légeret 245 p., Presses Universitaires de Vincennes, 2014.

     « Le théâtre indien contemporain à l’épreuve de la danse », in Les arts du spectacle en Asie : au-delà de la tradition, quelle modernité  ?, Dir. Françoise Quillet),Université Franche-Comté, 240 p., L’Harmattan, 2013, p. 31-45.

     « Le mur entre l’Inde et le Bangladesh : Déplacements / immersions artistiques avec Akram Khan et Karthika Nair »  in Frontières geoartistiques et geopolitiques, L’Harmattan, 2013.

    « La performance des gestes savants entre la danse contemporaine et le théâtre indien. Résistance, rupture et mutation, mises en scène par Akram Khan, Ariane Mnouchkine et Rustom Bharucha » (12p), in Performance et savoirs (Dir. André Helbo), Bruxelles, De Boeck, 2012.

     

    Chapitres d’ouvrage en anglais ou en langue étrangère (sélection 2012-2018)

     « Devenir un danseur contemporain du Nāṭya : une créativité transculturelle fondée sur la connaissance des gestes codifiés du théâtre dit traditionnel  », trad. en italien, in Arti della Performance : orizzonti e culture , (16 p.), Dir. Casari Matteo et Guccini Gerardo, Dipartimento delle Arti e ALMADL, AMSActa Institutional Reasearch, Bologne, 2014, 136 p., ISBN 9788898010301

    http://amsacta.unibo.it/view/series/Arti_della_performance=3A_orizzonti_e_culture.html

    « The sources of the text of Rodin The Dance of Shiva » ; “Introduction”, in Rodin and The Dance of Shiva, (Dir. Trad. angl), Niyogi Books, New Delhi, Inde, 2016, 102 p.

    « Dynamiques Créatives d’un Patrimoine Immatériel : la transmission orale du théâtre dansé Bharata-Nâtyam à Mysore (Inde) », Revue universitaire Estudos da Presença, Porto Alegre, Brésil, v. 5, n. 3, p. 466-489, (24 pages), sept/déc. 2015. http://www.seer.ufrgs.br/presenca 

     

    Articles scientifiques (sélection 2012-2018)

    « La création d’un nouveau parcours dans le patrimoine du musée Rodin par le médium interartistique et transculturel du spectacle vivant », in Le musée par la scène/Through the scene to the museum, dir. Chevalier Pauline, Mouton-Rezzouk Aurélie, Urrutiaguer Daniel, éditions Seconde époque, Paris, 2018.

    « Le personnage du guide dans la construction scénique, dansée et musicale du mythe « Le monde, une seule famille » (New Delhi, World Culture Festival, 2016) », in Du personnage au mythe. Avatars et métamorphoses, Revue Degrés, n°169-170, ULB, Bruxelles, 150 p, 2017, b.b.-12.

    « Poïétiques du spectacle vivant. L’interdisciplinarité entre recherche et création », (10 p), in L’interdisciplinarité entre recherche et création, (Dir.), Numéro spécial Revue Degrés, n°171, ULB, Bruxelles, 2017,c.c-15.

     « Dynamiques Créatives d’un Patrimoine Immatériel : la transmission orale du théâtre dansé Bharata-Nâtyam à Mysore (Inde) », Revue universitaire Estudos da Presença, Porto Alegre, Brésil, v. 5, n. 3, p. 466-489, (24 pages), sept/déc. 2015. http://www.seer.ufrgs.br/presenca 

    « Théâtres dansés de l’Inde : le Plaisir esthétique, un voyage sans frontières culturelles  ? », (12 p) in Les métamorphoses du spectateur, Collège Belgique, Dir. André Helbo, Revue Degrés n°161-162, Bruxelles, 2015, d.d.-12.

    « Les premières scènes exotiques françaises », catalogue de l’exposition « Du Nô à Mata-Hari, 2000 ans de théâtre d’Asie », MNAAG/Artlys, Guimet, Paris, 256 p., 2015, p. 214-224.

    « Akram Khan’s DESH, The Wall between India and Bangladesh : artistic crossings », in Transculturalité(s), Arts du spectacle vivant et littératures de l’Inde contemporaine, (Dir. K. Légeret), projet Labex Arts-H2H, Revue scientifique en ligne, Le texte étranger, http://www2.univ-paris8.fr/dela/etranger/etranger9b.html, 15 pages (220 p) ; 2014. 

     

    Autres articles (articles publiés dans des revues professionnelles ou techniques, etc.)

     « Danses et théâtres de l’Inde au département théâtre de l’université Paris 8  : apprentissages et formation à la recherche », revue Nouvelles de l’Inde, Ambassade de l’Inde, n°414, (69 p.), fev-avril 2014.

     « Amala Devi, la grande dame de la danse classique indienne en France, hommage », revue Nouvelles de l’Inde, Ambassade de l’Inde, n°417, (72 p.), sept-oct 2014.

     

    Colloques / congrès, séminaires de recherche (sélection 2012-2018)

    « Exposition Des Grands Moghols aux Maharajahs. Joyaux de la collection Al-Thani, lectures poétiques des joyaux inspirées par la littérature de l’Inde », colloque La performance théâtrale au musée : une nouvelle médiation transculturelle, RMN-Grand Palais, 22 mai 2017.

     « Comment s’orienter dans la pensée. La voie de l’émerveillement »,Festival Philosophia, 27 mai 2017, film sur Philosophies.tvhttp

    « The sources of The text of Rodin The Dance of Shiva », Kolkata Indian Museum, organisé par l’Alliance Française de Calcutta, Inde, 8 août 2017

     « L’être-ensemble dans l’espace muséal : une performance de la disparition/recréation de l’œuvre », colloque Développement de l’être-ensemble (projet labex Arts-h2h et Paris-Lumière), CNDC d’Angers, Angers, 16-18 juin 2016.

     « Jouer, sculpter et danser la peur : la fabrique du bhayânaka rasa dans la mise en scène des karana(s) », colloque international les : L’expérience esthétique du RASA dans les arts traditionnels et contemporains de l’Inde, conférences-performances, Co-organisé entre le MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet et Paris 8 (labex Arts-H2H), dans le cadre du projet labex Arts-H-H « La performance théâtrale au musée », 29 et 30 novembre 2016

     « Transmettre le Bharatanāṭyam en France : la fonction de la recherche, entre héritage et création », Journée d’étude « 90 ans de danse indienne en France : circulation, interactions, échanges », INALCO/ CNRS/CEIAS, auditorium de l’Inalco, avril 2016.

     « Le besoin de philosophie. Hommage à Pierre Jacerme », Festival Philosophia, mai 2016, Saint-Emilion, conférence intégralement retransmise sur Philosophies.tv, http://www.philosophies.tv/evenements.php?id=910 

    « Transformation de l’espace muséal en scène cosmogonique. La fonction de la poésie et du geste dans la rencontre sensible avec les sculptures du musée Guimet », journée d’étude internationale « L’entrée dans l’espace muséal : créer les conditions sensibles d’approche de l’œuvre et y inviter le public, projet labex arts-h2h « La performance théâtrale au musée », Musée national des arts asiatiques-Guimet, Paris, mars 2016.

    « Mettre en scène une esthétique du fragment », journée d’étude internationale « Danse, théâtre et performance artistique au musée. La construction d’un savoir interdisciplinaire », projet labex arts-h2h « La performance théâtrale au musée », Musée national des arts asiatiques-Guimet, Paris, 4 mai 2016.

     « Construire l’émotion par la danse : étude de cas, les sculptures cambodgiennes Divinité féminine et Visnu Hayagrivâ », Journée d’étude internationale « L’émotion à l’œuvre I : Médiations artistiques entre les publics et les collections muséales sur l’Inde et le Cambodge du MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet », projet labex arts-h2h « La performance théâtrale au musée », Musée national des arts asiatiques-Guimet, Paris, 21 mai 2016.

     « Construire l’émotion par la danse : étude de cas Divinité à l’arbre (Madhya Pradesh ou Rajasthan, X-XIe siècle)”, Journée d’étude nternationale « L’émotion à l’œuvre II : Médiations artistiques entre les publics et les collections muséales sur l’Inde et le Cambodge du MNAAG-Musée National des Arts Asiatiques-Guimet », projet labex arts-h2h « La performance théâtrale au musée », Musée national des arts asiatiques-Guimet, Paris, 7 juin 2016.

    « Conférence séminaire ENS/Musée Guimet sur les épopées indiennes », 16 janvier 2015.

     « Co-organisation de la Nuit européenne des musées », conférence au colloque de l’exposition « 2000 ans de théâtre d’Asie », MNAAG-Musée Guimet, 9 mai 2015.

    « La création d’un nouveau parcours dans le patrimoine du musée Rodin par le médium interartistique et transculturel du spectacle vivant », colloque international Le musée par la scène/Le spectacle vivant au musée : pratiques, publics, médiations, BnF, Paris, 22 novembre 2015. 

     « Performance de l’être-ensemble : du musée MNAAG-Guimet à la recréation de l’œuvre », conférence-performance collective, dans le colloque Développement de l’être-ensemble (projet labex Arts-h2h et Paris-Lumière), Théâtre de la Commune, Aubervilliers, 8-10 décembre 2015.

    « Théâtres dansés de l’Inde : le Plaisir esthétique, un voyage sans frontières culturelles  ? », colloque « Les métamorphoses du spectateur  », collège Belgique, mars 2015, (ACT)

     « Théâtres de l’Inde : rencontre entre la marionnette émue et l’acteur-danseur cosmographe », conférence performance avec Anupama Hoskere, marionnettiste du Karnataka, Journée d’étude Poïétique I  : Processus créatifs, Savoir-faire et savoir expert, entre recherche et création. De la mimesis à l’acteur-marionnette, Université Paris 8, 22 mars 2014.

    « La contemporanéité dans les pratiques scéniques en danse et en musique : regards croisés entre l’Afrique et l’Asie du Sud, Université, Nice Sophia-Antipolis, septembre 2014

     « La Psyché des Métamorphoses d’Apulée  : une figure originale de la danse dans l’œuvre de Rodin », Journée d’étude Rodin, lecteur de l’antiquité, organisée par le service de la recherche du Musée Rodin, 17 janvier 2014.

     « La transmission orale du Panchatantra au théâtre : mises en scène en Inde et en France. Leurs enjeux transtextuels et interculturels », journée d’étude dans le cadre du Labex ARTS-H2H Transculturalité(s), intitulée Problèmes d’histoire littéraire indienne et organisée par Claire Joubert (Paris 8/Texte étranger) et Laetitia Zecchini (CNRS/THALIM/ARIAS), INHA, 23 mars 2014.

     « Déplacements contemporains du sacré. Le cas des festivals artistiques à vocation transculturelle », colloque Babel aimée ou la choralité d’une performance à l’autre, du théâtre au carnaval, Université Nice Sophia Antipolis, Laboratoires LIRCES et CTL, programme européen erasmus mundus, 25 mars 2014.

    « Les danses de l’Inde dites ‘’traditionnelles’’ au festival international des musiques sacrées de Fès au Maroc  : une pratique transculturelle et interartistique de la scène contemporaine », Université de Taza, colloque international « Théâtre et rituel », Maroc, juin 2014

     « Etre artiste-chercheur en master erasmus mundus, Etudes en arts du spectacle vivant : la place de la création dans l’approche transculturelle de l’interdiscipline », journée d’étude Transdisciplinarité en questions  : le champ du spectacle vivant, du programme de master Erasmus Mundus Etudes en spectacle vivant, (dir.), Paris 8, 18 octobre 2014.  

    « Les directions invisibles de l’acteur en Inde. Anachronismes entre formation et transmission, conférence – performance », colloque La direction d’acteurs peut-elle s’apprendre  ?, colloque du labex Arts-H2H (projet sur les processus de direction d’acteurs, de transmission et d’échanges), Paris 8, 8 décembre 2014.

     « Danse et philosophie », conférence dansée, in Les journées Philosophie-Art France/Turquie, à l’occasion de la journée internationale du théâtre, Université Anadolu, Turquie, 27-29 mars 2013.

     « La vision de l’Inde dans la poésie de Muhammad Iqbal », colloque international Les cultures soufies, 18-28 avril 2013, Université de Fès/Fondation Esprit de Fès, Maroc, 19 avril 2013.

    « The Pañcatantra in The Fables of Jean de La Fontaine : comparative aesthetics and artistic performances, colloque international « The Panchatantra across cultures and disciplines  », Saxon Academy of Sciences et Université de Leipzig, octobre 2012.

    « Le mur entre l’Inde et le Bangladesh : Déplacements / immersions artistiques avec Akram Khan et Karthika Nair », colloque international « Frontières géopolitiques et artistiques  », INHA, projet LABEX ARTS-H2H, 2012 

    « Mettre en scène le danseur et la marionnette  : les conditions d’émergence en Inde d’un nouveau musée de l’art vivant », journée d’étude co-organisée par l’Institut national d’histoire de l’art et le département des Arts du spectacle de la BnF, dans le cadre et avec le soutien du Labex ARTS-H2H (Thierry Dufrêne P10 HAR) et en partenariat avec l’Institut international de la marionnette, 2012 (ACT)

     

    Invitation dans des séminaires de recherche (sélection 2012-2018)

     «  Corps et transculturalité dans les arts du spectacle vivant », Ecole doctorale Sciences de l’Homme et de la Société, Université Lille Nord de France, séminaire interdisciplinaire « Corps, figure et représentation », Maison de la Recherche, université d’Artois, (Pr. Amos Fergombé EA 4028), Arras, février 2016.

     « Le modèle de l’acteur en Asie », co-organisation du séminaire collectif Sciences Po Paris « Parcours recherche/formation Dirigeants “Formation Grand Angle”, thématique « Art théâtral et art du geste juste », Paris, 8 avril 2016.

     

    Invitations à des colloques / congrès à l’étranger (sélection 2012-2018)

    The sources of The text of Rodin The Dance of Shiva, Kolkata Indian Museum, organisé par l’Alliance Française de Calcutta, Inde, 8 août 2017.

     Le personnage du guide dans la construction scénique, dansée et musicale du mythe « Le monde, une seule famille » (New Delhi, World Culture Festival, 2016) », colloque Du personnage au mythe. Avatars et métamorphoses, Université de Séville, 10-11 novembre 2016.

     La contemporanéité dans les pratiques scéniques en danse et en musique : regards croisés entre l’Afrique et l’Asie du Sud, Université, Nice Sophia-Antipolis, 22 septembre 2014.

     Théâtres dansés de l’Inde : le Plaisir esthétique, un voyage sans frontières culturelles  ?, colloque « Les métamorphoses du spectateur  », collège Belgique, mars 2015.

     Devenir un danseur contemporain du nāya  : une créativité transculturelle fondée sur la connaissance des gestes codifiés du théâtre dit ‘’traditionnel’’, colloque international Danzare il Natya/Dancing Natya, université de Bologne, 20 avril 2014.

     Les danses de l’Inde dites ‘’traditionnelles’’ au festival international des musiques sacrées de Fès au Maroc  : une pratique transculturelle et interartistique de la scène contemporaine, Université de Taza, colloque international « Théâtre et rituel », Maroc, 13 juin 2014

     

    Séjours à l’étranger : jurys de doctorat

    Soutenance de doctorat erasmus mundus, dir. A. Helbo, ULB, Bruxelles, 2015 ; soutenance de doctorat erasmus mundus, dir. A. Helbo, ULB, Bruxelles, 2016.

     

    Produits destinés au grand public (sélection 2012-2018)

    Émissions radio

    Participation le 15 novembre 2014 à l’émission “Une vie une oeuvre” dirigée par Martin Quenehen et diffusée sur France Culture, consacrée à la figure et l’œuvre du sculpteur français, Auguste Rodin.

    « La danse et le sacré », France Culture, émission ‘’Les racines du ciel’’, 23/06/2013, 54 minutes.

     

    TV

    « Comment s’orienter dans la pensée ? La voie de l’émerveillement », Philsophies.TV, enregistrement en live au festival Philosophia, Saint-Emilion, mai 2017.

     

    Films

    Réalisation de 7 films d’1h sur ces mises en scène (financés par le labex ARTS-H2H), mises en ligne sur le site du Labex Arts-H2H /youtube en 2015, 2016 et 2017 :

     Quand l’univers Amazonien rencontre Rodin et Baudelaire. Direction de deux mises en scène au Grand Palais, dans le cadre de l’exposition « Rodin : l’exposition du centenaire », « Visions poétiques, interculturelles et contemporaines d’œuvres de Rodin, dont La Porte de l’enfer et les Mouvements de danse » (1910), mai 2017.

     Lectures poétiques des joyaux inspirées par la littérature de l’Inde dans l’exposition « Des Grands Moghols aux Maharajahs. Joyaux de la collection Al-Thani » : 29 mars 2017 et 22 mai 2017.

     Mises en scène du Râmâyana, devant des œuvres du Cambodge, salle khmère du musée MNAAG-Guimet, avec la participation de 38 étudiants en théâtre de Paris 8 (Licence/master/doctorants EA 1573), et d’artistes professionnels internationaux en théâtres dansés bharata-nâtyam. Parcours entre 7 œuvres khmères (X-XIIè siècle), à partir du récit du Râmâyana et sa traduction en français. 21 mars 2016

     Nuit des musées, organisation de 12 performances collectives et présentation d’une performance sur 3 œuvres du musée, en théâtre dansé bharata-natyam avec la participation de Sangeeta Dileep et K.J. Dileep, violoniste et chanteuse carnatique (Mysore/Chennai). Divinité à l’arbre (Madhya Pradesh ou Rajasthan, X-XIe siècle) ; Divinité féminine Art khmer ; Visnu Hayagrivâ, Cambodge, 3e quart du Xe siècle. 21 mai 2016

     Répertoires du Shurniké à la cour de Mysore, Le mythe du barattement de la mer de lait, 9 performances et lectures poétique devant les œuvres, musée MNAAG-Guimet,à l’occasion de la Nuit européenne des musées, le 17 mai, puis le 16 juin, performance et lecture poétique devant 3 sculptures médiévales de l’Inde. Commande du musée, responsabilité de la conception et de l’organisation de 4 performances d’artistes invités au musée en mai et juin (« Duos poétiques en théâtres dansés de l’Inde »). http://www.guimet.fr/fr/blog/la-breve/1138-la-nuit-des-musees-2015-au-mnaag

     La conférence des oiseaux d’Attâr, mise en scène du « tableau sur l’Inde » pour 7 danseurs, acteurs et musiciens, dans le spectacle d’ouverture du 20e festival international des musiques sacrées de Fès (80 musiciens-acteurs), juin 2014, durée du tableau 10 mn http://www.fesfestival.com/2013/fr/fes.php?id_rub=111

     L’Inde mise en scènes : transmission orale des théâtres dansés entre tradition et transculturalité. Fables croisées Panchatantra/La Fontaine. Réalisation de 5 films d’1h30 financés par le labex ARTS-H2H dans le cadre du projet « Transculturalités » porté de 2012 à 2014 et mis en ligne sur son site, comprenant les tournages pendant deux années du dispositif à la fois performatif (17 performances réalisées, direction de 8 de ces performances avec des artistes professionnels et des groupes d’étudiants de Paris 8 en licence, master théâtre et doctorat EDESTA) et scientifique (20 conférences). http://www.labex-arts-h2h.fr/fr/transculturalites-1002.html

     

    Conférences grand public

    Séminaire ENS/Musée Guimet sur les épopées indiennes, MNAAG-Musée Guimet, 16 janvier 2015.

    Co-organisation de la Nuit européenne des musées et conférence, colloque de l’exposition « 2000 ans de théâtre d’Asie » mai 2015.

     

     

    CRÉATIONS ARTISTIQUES THÉORISÉES

     

     Répertoires du Shurniké à la cour de Mysore, Le mythe du barattement de la mer de lait, 9 performances et lectures poétique devant les œuvres, musée MNAAG-Guimet,à l’occasion de la Nuit européenne des musées, le 17 mai, puis le 16 juin 2016, performance et lecture poétique devant 3 sculptures médiévales de l’Inde. Commande du musée, responsabilité de la conception et de l’organisation de 4 performances d’artistes invités au musée en mai et juin (« Duos poétiques en théâtres dansés de l’Inde »). http://www.guimet.fr/fr/blog/la-breve/1138-la-nuit-des-musees-2015-au-mnaag

     L’Inde mise en scènes : transmission orale des théâtres dansés entre tradition et transculturalité. Fables croisées Panchatantra/La Fontaine. Réalisation de 5 films d’1h30 financés par le labex ARTS-H2H dans le cadre du projet « Transculturalités » porté de 2012 à 2014 et mis en ligne sur son site, comprenant les tournages pendant deux années du dispositif à la fois performatif (17 performances réalisées, direction de 8 de ces performances avec des artistes professionnels et des groupes d’étudiants de Paris 8 en licence, master théâtre et doctorat EDESTA) et scientifique (20 conférences). http://www.labex-arts-h2h.fr/fr/transculturalites-1002.html

     Mises en scène du Râmâyana, devant des œuvres du Cambodge, salle khmère du musée MNAAG-Guimet, avec la participation de 38 étudiants en théâtre de Paris 8 (Licence/master/doctorants EA 1573), et d’artistes professionnels internationaux en bharata-nâtyam. Parcours entre 7 œuvres khmères (X-XIIè siècle), à partir du récit du Râmâyana et sa traduction en français. 21 mars 2016

     Nuit des musées, organisation de 12 performances collectives et présentation d’une performance sur 3 œuvres du musée, en théâtre dansé bharata-natyam avec la participation de Sangeeta Dileep et K.J. Dileep, violoniste et chanteuse carnatique (Mysore/Chennai). Divinité à l’arbre (Madhya Pradesh ou Rajasthan, X-XIe siècle) ; Divinité féminine Art khmer ; Visnu Hayagrivâ, Cambodge, 3e quart du Xe siècle. 21 mai 2016.

     Quand l’univers Amazonien rencontre Rodin et Baudelaire. Direction de deux mises en scène au Grand Palais, dans le cadre de l’exposition « Rodin : l’exposition du centenaire », Visions poétiques, interculturelles et contemporaines d’œuvres de Rodin, dont « La Porte de l’enfer » et les « Mouvements de danse », 22 mai 2017.

     « Lectures poétiques des joyaux inspirées par la littérature de l’Inde  » dans l’exposition « Des Grands Moghols aux Maharajahs. Joyaux de la collection Al-Thani » : 29 mars 2017 et 22 mai 2017.

     

    Mises en scènes

     La conférence des oiseaux d’Attâr, mise en scène du « tableau sur l’Inde » pour 7 danseurs, acteurs et musiciens, dans le spectacle d’ouverture du 20e festival international des musiques sacrées de Fès (80 musiciens-acteurs), juin 2014, durée du tableau 10 mn http://www.fesfestival.com/2013/fr/fes.php?id_rub=111

    Poésies d’Helder Camara, mise en scène soliste dans le style Bharata-Natyam, accompagnée de deux musiciens de l’orchestre symphonique du Brésil, et d’un récitant (en portugais), Cathédrale de Recife, dans le cadre du colloque international Caminhos do despertar, movimento e tradicoes no mundo, Université UFPE Recife, Brésil, 24-26 novembre 2012.

    Rodin et La Danse de Civa, mise en scène pour 4 acteurs-danseurs, 1 musicien et 1 récitant, auditorium Musée Rodin et Théâtre de la Reine Blanche, Paris, 12 et 15 octobre 2012.

    Shiva Shaktya, mise en scène et chorégraphie de poèmes de Shankaracharya et de Purandaradasa, duo avec un étudiant en hindi de l’Inalco, Auditorium de l’INALCO, Paris, 13 mars 2013, ouvert aux étudiants en LMD hindi et au grand public.

     

    Films (documentaires de création)

     La conférence des oiseaux d’Attâr, mise en scène du « tableau sur l’Inde » pour 7 danseurs, acteurs et musiciens, dans le spectacle d’ouverture du 20e festival international des musiques sacrées de Fès (80 musiciens-acteurs), juin 2014, durée du tableau 10 mn http://www.fesfestival.com/2013/fr/fes.php?id_rub=111

    Répertoires du Shurniké à la cour de Mysore, Le mythe du barattement de la mer de lait, 9 performances et lectures poétique devant les œuvres, musée MNAAG-Guimet,à l’occasion de la Nuit européenne des musées, le 17 mai 2015, puis le 16 juin, performance et lecture poétique devant 3 sculptures médiévales de l’Inde. Commande du musée, responsabilité de la conception et de l’organisation de 4 performances d’artistes invités au musée en mai et juin (« Duos poétiques en théâtres dansés de l’Inde »). http://www.guimet.fr/fr/blog/la-breve/1138-la-nuit-des-musees-2015-au-mnaag

    L’Inde mise en scènes : transmission orale des théâtres dansés entre tradition et transculturalité. Fables croisées Panchatantra/La Fontaine. Réalisation de 5 films d’1h30 financés par le labex ARTS-H2H dans le cadre du projet « Transculturalités » porté de 2012 à 2014 et mis en ligne sur son site, comprenant les tournages pendant deux années du dispositif à la fois performatif (17 performances réalisées, direction de 8 de ces performances avec des artistes professionnels et des groupes d’étudiants de Paris 8 en licence, master théâtre et doctorat EDESTA) et scientifique (20 conférences). http://www.labex-arts-h2h.fr/fr/transculturalites-1002.html

    Mises en scène du Râmâyana, devant des œuvres du Cambodge, salle khmère du musée MNAAG-Guimet, avec la participation de 38 étudiants en théâtre de Paris 8 (Licence/master/doctorants EA 1573), et d’artistes professionnels internationaux en bharata-nâtyam. Parcours entre 7 œuvres khmères (X-XIIè siècle), à partir du récit du Râmâyana et sa traduction en français. 21 mars 2016.

    Nuit des musées, organisation de 12 performances collectives et présentation d’une performance sur 3 œuvres du musée, en théâtre dansé bharata-natyam avec la participation de Sangeeta Dileep et K.J. Dileep, violoniste et chanteuse carnatique (Mysore/Chennai). Divinité à l’arbre (Madhya Pradesh ou Rajasthan, X-XIe siècle) ; Divinité féminine Art khmer ; Visnu Hayagrivâ, Cambodge, 3e quart du Xe siècle. 21 mai 2016.

    Quand l’univers Amazonien rencontre Rodin et Baudelaire. Direction de deux mises en scène au Grand Palais, dans le cadre de l’exposition « Rodin : l’exposition du centenaire » : (étudiants en théâtre). Visions poétiques, interculturelles et contemporaines d’œuvres de Rodin, dont « La Porte de l’enfer » et les « Mouvements de danse » (1910).

    Lectures poétiques des joyaux inspirées par la littérature de l’Inde  dans l’exposition « Des Grands Moghols aux Maharajahs. Joyaux de la collection Al-Thani » : 29 mars 2017 et 22 mai 2017.

     

    Résidences artistiques dans le cadre de projets de recherches

    Avec K. Légeret, 3 institutions ont organisé 5 résidences artistiques pour le projet labex Arts-H2H La peformance au musée (1 semaine par an), de production (financement) et de présentation publique : Festival international de musique de Fès (Maroc- spectacle d’ouverture Bab Makina, 5000 spectateurs, éditions 2014 et 2015, 2017) ; Musée Guimet (Auditorium et espace muséal, 2015 ; Grand Palais (2016-2017) ; Participation de 25 masters, 9 doctorants et 2 PR de Paris 8.

     

    RESPONSABILITÉS SCIENTIFIQUES

    Directrice de l’EA 1573 Scènes du monde, création, savoirs critiques (depuis 2013). Equipe composée de 4 PR, 10 MCF, 2 MAST, 1 PAST, 18 chercheurs associés, 46 doctorants inscrits en 2015/2016, et structurée en 4 axes : Poétique et esthétique, Histoire des formes spectaculaires : théâtre, opéra, pratiques hybrides, Ethnoscénologie, Politique et socio-économie des arts et de la culture,

     

    - Responsable de l’axe Poétique et esthétique de l’EA 1573 (depuis 2013)

     

    Au Département Théâtre de Paris 8  : 

    - Responsable des relations internationales (2009-2017)

    - Responsable depuis 2009 à Paris 8 de l’unique programme européen d’excellence, le master recherche Erasmus mundus à Paris 8 (Intitulé : « Arts du spectacle vivant  ») Ce programme est le seul à Paris 8 sur les 120 qui existent en Europe, son consortium relie 7 universités européennes (Séville, La Coruna, Nice Sophia Antipolis, Francfort, Copenhague, ULB Bruxelles, Paris 8) et il est porté par l’ULB.

    - Responsable du master professionnel Coopération artistique internationale créé en 2009 (2012-2014)

    - Membre des jurys depuis 2009 : licence théâtre, master arts de la scène, master coopération artistique internationale, master européen erasmus mundus

    - Membre du comité consultatif (2008-2015)

    - Présidente de comité de sélection poste PR (mai 2014) et MCF (mai 2015) dpt Théâtre/EA1573

    - Responsable de 2 conventions nationales et de 2 conventions internationales :

     

    • Responsable de la convention entre le département théâtre (licence) et le CNSAD Conservatoire national supérieur d’art dramatique, et de son organisation entre 2011 et 2013
    • Responsable de la convention entre le département théâtre et le musée MNAAG-Guimet (2015-2016) impliquant la co-organisation d’un cours de licence, un séminaire de master et un séminaire doctoral sur les fonctions du spectacle vivant dans l’espace muséal
    • o  Renouvellement en 2015 de la convention avec l’UFRJ de Rio (en théâtre) avec un nouveau projet annuel de mobilité d’étudiants (LMD) et de 3 enseignants chercheurs en théâtre/danse.
    • Conception, co-organisation et mise en œuvre d’une première convention avec la plus grande université de l’Inde (JNU, Delhi) et co-responsable de son renouvellement fin 2015 : Co-financement CRIDF de 2011 à 2014.

     

     

    • ·MANDATS Présidence, vice-présidence, participation aux conseils centraux

     

    - Membre élu permanent du conseil CEVU (2008-2012)

    - Membre permanent du bureau de la Présidence (2008-2012)

    -     Membre élu du CoRI, Conseil des relations internationales de l’université (2007-2012)

     

    • ·Direction des composantes et participation aux conseils

     

    - Membre permanent du conseil d’administration de l’Ecole Universitaire de recherche EUR ArTeC, portée par La ComUE Université Paris Lumières UPL (2018-)

    - Membre permanent du conseil scientifique du Labex Arts-H2H (2014-2018)

    - Membre permanent du conseil de l’ED EDESTA Paris 8 (depuis 2013)

    - Membre associé de l’Equipe de recherche EA 1575 - Recherches sur la pluralité esthétique (UFR4 Histoire, Littérature, Sociologie/Département Littérature française), ED Pratiques et théories du sens (depuis 2012)

    - Membre du GDR 3279 THEATRE Théâtre antique ; textes, histoire et réception (depuis 2012)

    - Membre de la commission pédagogique de l’UFR Arts (depuis 2014)

     

    Responsabilités dans les projets et la vie collective de l’établissement  :

    Maquettes

    - Co-responsable de la maquette master théâtre quadriennal 2008-2012

    - Co-responsable de la maquette master théâtre LMD 3/parcours CAI de 2013

    - Responsable du dossier d’auto-évaluation de l’EA 1573 quadriennal 2008-2012/2014-2018 (expertise AERES 2013, responsable de la partie « projet » de la maquette)

    - Responsable du dossier d’auto-évaluation de l’EA 1573 quadriennal 2014-2018/2021-2024 (expertise HCERES) et de la rédaction des parties bilan/projet de l’équipe et celles de l’axe Esthétique et poétique. Entre octobre 2018 et mars 2019

     

    Membre du comité aux éditions Presses Universitaires de Vincennes de la collection Théâtre du monde

     

    Expertise annuelle projets de recherche

    - Projet recherche AAP 2017 Université Paris Lumières (2017)

    - Projets recherches Labex Arts-H2H (2013-2016)

    - Réalisation du dossier HCERES + de l’axe

     

    Responsabilités extérieures à Paris 8 :

    - Membre permanent fondateur du laboratoire de recherche CENARS-V/ULB (Bruxelles) depuis 2015

    - Membre actif du programme éducatif de l’association Chemins d’avenirs. www.cheminsdavenirs.fr (2017-2018)

    - Sollicitée par l’ANR en tant que membre du réseau NORFACE pour représenter la recherche française comme expert auprès de EU-India Platform for the Social Sciences and Humanities (EqUIP) Social Transformation, Cultural Expressions, Cross Cultural Connections and Dialogue’. The symposium will be held at the Gateway Resort, Damdama Lake, Gurgaon, India on 28-29th June 2016

     

    ENSEIGNEMENT

    Séminaires de recherche

    Séminaire de l’école doctorale EDESTA en méthodologie des thèses en recherche-création : atelier de présentation de doctorants avec Eric Bonnet. Mai 2016, décembre 2017.

    Corps et transculturalité dans les arts du spectacle vivant, Ecole doctorale Sciences de l’Homme et de la Société, Université Lille Nord de France, séminaire interdisciplinaire « Corps, figure et représentation », Maison de la Recherche, université d’Artois, (Pr. Amos Fergombé EA 4028), Arras, février 2016

    Co-organisation du séminaire collectif SciencesPo Paris « Parcours Dirigeants Formation Grand Angle, « Arts théâtral et art du geste juste » et intervention pratique et théorique sur « le modèle de l’acteur indien », Paris, avril 2016

     

    2014-2016 Création d’un séminaire doctoral mensuel (3h) de l’EA 1573, créé en 2013 sur l’axe Poétique et esthétique, ouvert à tous les doctorants de l’équipe. Intitulé : « Poïétiques et nouvelles esthétiquesRegards croisés sur la recherche création », avec un invité international chaque mois sur trois thématiques déjà développées, qui feront l’objet d’une publication collective en 2016 : « Savoir-faire et savoir expert ; Héritages et transculturalités artistiques ; De la mimesis à l’acteur-marionnette ; Le bouleversement créateur : Témoin d’histoires ».

     

    MASTER 2 Séminaire Performances de l’art vivant sur les scènes hybrides (musées, expositions)

    Ce séminaire atelier de recherche-création implique la créativité des étudiants (seuls ou en groupe) pour réaliser au cours du semestre une performance théorisée dans un musée parisien. Il s’inscrit dans les intérêts croissant des musées et des lieux d’expositions pour la danse, la performance, le théâtre, la musique. Réciproquement, ces espaces institutionnels s’intéressent aux dynamiques créatives de scènes artistiques souvent liés aux nouvelles technologies : installations, performances, conférences dansées, concerts et mises en scène dans les auditoriums, dispositifs de stations dans les lieux éphémères des expositions, parcours dans les collections permanentes et dans les jardins. Quels sont les genres de processus de création favorisant de telles transformations de l’espace muséal en scène des arts vivants et à partir de quelles théories sur l’inter/transculturalité ? Comment ces créations du spectacle vivant permettent-elles d’approcher l’œuvre d’une culture inconnue ou étrangère autrement que par une compréhension discursive ? Á partir d’exemples pratiques récents d’artistes ayant contribué à reconfigurer l’espace d’exposition et l’espace muséal, les étudiants seront invités à trois types d’expérimentations créatives dans une exposition du Grand Palais, en relation avec une œuvre en particulier. Le premier est interartistique : l’approche esthétique se fondera sur l’idée d’un art total où l’acteur s’inspire de la sculpture, en l’approchant par la danse, la poésie ou par la musique. Le second est inter/transculturel car il s’agit d’approcher l’altérité de l’œuvre de manière sensible, kinesthésique. Comment l’artiste invente-t-il un nouveau genre de spectateur-acteur, sans hégémonie du regard et de l’image ? Le troisième mode de réflexion sera interdisciplinaire et concernera la réception de l’œuvre par le public. 

    MASTER 1 Séminaire tronc commun « Méthodologie de projet culturel et artistique »

    La relation entre la recherche et la création sera valorisée dans ce séminaire, en particulier lorsque le projet prend en compte une pratique artistique de l’étudiant ou dépend des réalisations d’artistes professionnels extérieurs. Les critères pour définir la « création » artistique et la « contextualisation » des projets dans les milieux internationaux de l’art contemporain, en fonction des langues, des esthétiques et des politiques culturelles, seront au cœur de la réflexion. Pour développer de manière critique trois notions importantes - la (ou les) catégorie artistique en jeu, la fonction de l’art et l’approche multi/inter/transculturelle de la recherche - chaque étudiant s’intéressera à plusieurs études de cas - similaires, concurrents et opposés - en variant les médiums (spectacles vus, participation à des créations, entretiens, films, presse, articles critiques) et les cultures étudiées. Pour se faire, un contrôle continu sera mis en place, constitué par des ateliers de différents types d’écriture, fondées sur la logique de l’argumentation, la transmission d’un savoir expert, la restitution d’une expérience artistique, d’une étude de terrain, sur les formes de transpositions corporelles et de traductions gestuelles, sur la traduction de textes et sur certaines méthodes de posture distanciée du chercheur lorsqu’il devient l’objet et le sujet de son projet. Cet encadrement personnalisé sera complété par un travail corporel d’expression orale (sur la gestuelle du discours et sa relation au placement de la voix) élaboré par des exposés synthétiques et argumentés. L’un des enjeux de ce séminaire est de construire les éléments méthodologiques nécessaires à l’expression créative et originale tant dans l’écriture, dans la prise de parole, que dans les dimensions théoriques et pratiques de ce master.

    MASTER 1 Introduction au transculturel

    Sur une base essentiellement théorique, ce séminaire interrogera d’une manière critique les notions de multi/inter/trans-culturalité dans les arts de la scène et dans les arts du spectacle vivant qui impliquent à la fois des traductions de textes souvent poétiques dans plusieurs langues et un langage corporel très codifié, que l’artiste soit plasticien, musicien, acteur ou danseur. La contextualisation de nos études de cas s’intéressera aux relations récentes entre les frontières géopolitiques et les frontières géoartistiques, selon les tensions générées entre les particularismes locaux intra-culturels et les éléments invariants prétendus universels, liés aux enjeux de la mondialisation. Des ateliers d’expérimentation répondront aux enjeux précis proposés au début du semestre. Pour contextualiser le champ de la transculturalité, nous nous intéresserons à divers dispositifs et pratiques interartistiques dans l’espace des musées et dans les espaces publics et urbains, par lesquels les déplacements performatifs de l’artiste « traduisent » certaines formes d’altérité.

     

    Cours de licence

    Théâtres de l’Inde  : Mises en scène du Nâtya-shâstra (licence)

    En Inde, les grands styles de théâtres dansés dits “classiques” reposent en majorité sur des principes communs, élaborés dans le traité majeur d’art dramatique : le Nâtya-shâstra. Nous nous intéressons à certains d’entre eux. La participation de musiciens nous permettra d’expérimenter comment les formations d’acteur, de danseur et de musicien sont inséparables. Une approche de quelques scènes des grandes épopées telles le Mahâbhârata et le Râmâyana nous ouvrira à des questions plus larges sur les fonctions mythiques et actuelles de ces formes théâtrales de l’Inde, sur les liens entre le rituel, le sacré et le théâtre, entre l’homme et les autres espèces vivantes et sur les relations contemporaines à d’autres arts, tels le cinéma et la sculpture.

    Conte et geste poétique  dans le patrimoine du Bharata-nâtyam, théâtre dansé de l’Inde (licence)

    Ce cours est inséparable du cours “Contes d’Amazonie : créer avec l’image, la langue et le geste”, de Monique de Boutteville et cet atelier de création fait donc en tout 64 heures. Il consiste à mettre en scène deux formes de transmission orale, celle des conteurs d’Amazonie, (de la région de Marajó) et celle de l’apprentissage de techniques de jeu des mudrâ/hasta (langage gestuel de l’acteur indien). Les étudiants expérimentent les fonctions inséparables de la traduction gestuelle poétique avec la pratique interartistique, qui visent à assurer la transmission d’un patrimoine oral pourtant très codifié. Ainsi un art peut devenir le médium créatif de cette transmission, c’est le cas au Brésil et en Inde avec des collectifs en théâtre et en cinéma, qui cherchent à réinventer des patrimoines liés à la danse, à la musique et aux arts plastiques. Comment mettre en scène de tels processus de métissages ? Une place sera donnée, dans la création collective de cet atelier, aux collections permanentes des musées en France qui témoignent de ces patrimoines. Quel dialogue créer entre ces œuvres plastiques et la mise en scène proposée dans cet atelier ? Les ateliers et une partie des cours ont lieu dans un musée parisien et la restitution des expériences se fait devant un public d’invités chercheurs en muséologie, histoire de l’art et médiation culturelle.

     

    Diffusion du savoir, responsabilités au sein des sociétés savantes 

    -Membre de la fondation Esprit de Fès (Maroc) depuis 2000, collaboration annuelle pour l’organisation du colloque international qui a lieu pendant le festival international des musiques sacrées de Fès (comité scientifique, communications, conférences, créations artistiques, publication d’articles, participation aux 4 ouvrages collectifs publiés – Albin Michel 2009, 2011 et éd. Du Rocher 2006, 2012). En 2014, le projet labex ARTS-H2H Transculturalité(s) a été associé à ce festival (résidence de création, mise en scène pour le spectacle d’ouverture à Bab Makina)

     

    ENCADREMENT SCIENTIFIQUE

    Docteurs et doctorants de Katia Légeret 2013-2018

    DOCTEURS EDESTA EA1573

    BOISSEL-CORMIER NANCY, Etre artiste femme en Inde : les nouvelles scènes du Bharata-natyam,co-direction Katia Légeret, Vijaya Rao (JNU, Inde), soutenu le 28/03/2017

    BOSCH WILFRIED, Faire de la science en faisant du théâtre : une approche de la modification comportementale en art dramatique, co-direction Katia Légeret, Philippe Tancelin, soutenu le 27/11/2017

    KIM WON, Les contrepoids poétiques du mime dans le monde contemporain, direction Katia Légeret, soutenu le 08/09/2014

    RICCI CHARLOTTE, Les corps hors-normes sur la scène française contemporaine, co-direction Katia Légeret, Nathalie Gauthard (Université Sophia Antipolis, Nice), soutenu le 20/09/2017

    VADORI GAUTHIER Nadia, Du mouvant : processus somatique de création individuelle et collective d’images et de formes vivantes, co-direction Katia Légeret, Eric Bonnet, inscription le 01/10/2010, soutenu le 03-11-2014

     

    DOCTORANTS EDESTA EA1573

    AVILA LEAL NADYA ELOISA, Mettre en scène la violence en Colombie : la création d’un espace rituel depuis les années soixante-dix, co-direction Katia Légeret, Sandra Camacho Lopez, Universidad Distrital Francisco José de Caldas Bogota-Colombie, 25/11/13, soutenance envisagée en 2019

     

    CARNEIRO THOMAZ DA SILVA SUZANA, Le Théâtre d’Ariane Mnouchkine : fondements esthétiques du processus de création (2014-2017), 21/11/14, direction K. Légeret, soutenance envisagée en 2021

     

    DELAMARRE DE BOUTTEVILLE MONIQUE, L’art populaire en Amazonie (Ile de Marajo) : la sauvegarde d’un patrimoine immatériel par sa réinvention, co-direction K. Légeret, co-tutelle Sylvio de Lima Figueiredo, université du Para, PPGDSTU NAEA-UFPA, (Brésil), 07/11/14, soutenance envisagée en 2019

     

    LEBLANC SARRADE KARINE, Nouvelles esthétiques du théâtre dansé Odissi, Entre Orissa (État) et Inde contemporaine, 21/09/2016, direction K. Légeret, soutenance envisagée en 2022 

     

    MARGNAC Géraldine, Devî : figure(s) du féminin dans la poétique du Bharata Natyam contemporain, direction Katia Légeret,17/12/14, soutenance envisagée en 2021

     

    ROLAND Muriel, La construction géométrique et rythmique de l’espace et du temps, du geste de l’acteur à la scène : création d’une pédagogie du corps au théâtre de l’ENT en Bolivie, direction K. Légeret 16/09/2014, soutenance envisagée en 2020

     

    VENEGAS FERRIN NELA, La fonction socio-politique et esthétique des formes scéniques avant-gardistes dans le spectacle vivant équatorien contemporain, direction K. Légeret 20/11/13, soutenance envisagée en 2019

     

    Thèses soutenue hors paris 8

    ROY DEVAPRIYA, Re-engaging with Bharata’s Natya-Shastra : text, translation and the performance studies intervention/s. Co-direction : H.S. Shiva Prakash, inscrite à la JNU, New Delhi, 21/11/2014

     

     

    DIRECTIONS DE MEMOIRES de 2006 à 2016 : 76

    dans 3 différents programmes de masters :

     

    1. Direction de 35 mémoires de master 2

    Master 2 Théâtre Arts de la scène/Paris 8 (11)

    Master 2 professionnel Coopération artistique internationale/Paris 8 (17)

    Master 2 master européen Erasmus mundus/ 7 universités européennes (7)

     

    1. Direction de 41 mémoires de master 1

    Master 1 Théâtre Arts de la scène/Paris 8 (13)

    Master 1 professionnel Coopération artistique internationale/Paris 8 (21) 

    Master 1 master européen Erasmus mundus/ 7 universités européennes (7)

     

    Membre de 135 jurys de master autres que les mémoires dirigés

    11 jurys en Master 2 erasmus mundus 

    120 jurys Coopération artistique internationale (12 M1 et 12 M2 par an)

    4 jurys en Arts de la scène 

     

    Direction spécifique de masters 2009-2014 sur les théâtres et danses de l’Inde, (Paris 8/Département théâtre)

    Laurène Petit (L’acteur de Kathakali : apprentissages) ; Thomas Vovantao (Le répertoire et la formation de l’acteur-danseur de Bharata-Natyam au Karnataka) ; Nancy Boissel Cormier, sur l’acteur-danseur de Bharata-Natyam : les relations entre les syllabes mnémoniques et l’émotion

    Géraldine Margnac (L’essence poétique du Bharata-Natyam) ; Yahui Chan, sur les codes et la liberté de l’acteur-danseur indien/ étude de cas : le Bharata-Natyam ; Viviane Sotier-Dardeau, formée au Kutiyattam (université Kalamandalam du Kerala) a travaillé sur le rituel d’ouverture en Kutiyattam, d’après le Lalita Purappatu’, manuel de jeu commenté. Dimitar Uzanov (Europe de l’est) a intégré une version en Bharata-Natyam des Fables du Panchatantra dans son master consacré aux pratiques interculturelles dans la formation de l’acteur ; Gabriela Rojas-Deletaille (Brésil) s’est intéressée à l’influence de l’Inde dans l’esthétique de la Danse-théâtre de Pina Bausch et Manon Fargetton à la fonction des arts martiaux dans la formation des acteurs en France depuis 1980, Marjory Dupres, sur Les modes d’appropriation des techniques transculturelles propres aux arts martiaux (Inde, Chine) dans la danse contemporaine.

    Dans le cadre du master européen erasmus mundus Etudes en arts du spectacle vivant, Jennifer Post Tyler est une étudiante américaine qui s’intéresse aux travaux théoriques et pratiques du metteur en scène indien contemporain Rustom Bharucha pour ses recherches sur le théâtre des friches et leur avenir en Europe et aux États-Unis ; Julia Henning Da Silva (Brésil) aborde l’Inde par la formation des acteurs de Peter Brook ; Cristina Epure (Roumanie) étudie Le Bharata-natyam de Shobana Jeyasingh, transposé dans l’architecture urbaine de Londres. Sulok Swablamban (Inde) s’intéresse aux mises en scène indiennes du Macbeth de Shakespeare ; Diana Marcela Pabon (Colombie) a créé des performances de rue sur les rituels de gestes quotidiens entre les espaces publiques de Bogota, Paris et Mumbai ; Polina Manko (Russie) a analysé la gestuelle indienne de la pièce chorégraphique PLAY interprétée par Shantala Shivalingappa et Sidi Larbi Cherkaoui. Ces recherches seront publiées courant 2014 dans la revue en ligne Le Texte étranger (Paris 8).

     

    IMPLICATION DANS LA FORMATION PAR LA RECHERCHE

    Produits des activités pédagogiques et didactiques

    Ouvrages

    3 ouvrages collectifs ont été réalisés par Katia Légeret pour valoriser les recherches des doctorants de l’EA au niveau du site (revue en ligne Le texte étranger de l’EA 1569), et international dans le cadre du projet labex Arts-H2H Transculturalités, et de la convention avec la JNU en Inde :

    • Transdisciplinarité en questions : le champ du spectacle vivant, programme d’excellence européenne erasmus mundus « Etudes en spectacle vivant  », (Co-Dir. Avec Prof. André Helbo), éd. AISS-IASPA, coll. Tréteaux, Bruxelles, 2016 (février), 180 p., Auteurs des chapitres : K. Légeret André Helbo, Jean-Pierre Triffaux, Jean-Marie Pradier Maria José Paz Gago, Elodie Verlinden, Fernando de Torro, Daniela Amoroso, Lei Wu, Bertha Diaz, Moungande Ibrahim Aliloulay, Paul Animbom Ngong, Emmanuelle Sirois. Cet ouvrage du programme eramsus mundus intègre des chapitres réalisés par 6 diplômés de ce programme de master devenus doctorants. Publié en Belgique et diffusé sur les réseaux des universités du consortium européen erasmus mundus et dans les universités extra européennes du programme puis à l’occasion des colloques annuels du programme de recherche du consortium
    • L’interdisciplinarité entre recherche et création, (Dir.), Numéro spécial Revue Degrés, n°171, ULB, Bruxelles, 150p, 2017. Cet ouvrage résulte du séminaire doctoral de l’axe esthétique 2014-2017 et 8 doctorants ont publié un article.
    • Transculturalité(s), Arts du spectacle vivant et littératures de l’Inde contemporaine, (Dir.), projet LabexArts-H2H, Revue scientifique en ligne, Le texte étranger/Paris 8, 2015, 220 p., http://www2.univ-paris8.fr/dela/etranger/etranger9b.html. La majorité des auteurs des chapitres sont des doctorants et des M2, dont les thématiques sont reliées à leur thèse : Jennifer Post Tyler, Viviane Sotier-Dardeau, Anitha Savitri Herr, Géraldine Margnac, Nadia Vadori-Gauthier, Cristina Epure, Polina Manko, Fernanda Docampo

     

     

     

    La mobilité entrante et sortante des enseignants et des étudiants est très dynamique dans le cadre des 3 conventions internationales avec des universités initiées par K. Légeret :

    Mobilité de 2 doctorants et 2 masters de Paris 8 entre 2013 et 2015 dans le cadre de la convention UFRJ Rio de Janeiro, Brésil (ECO-UFRJ) et de 2 doctorants en 2018 grâce au projet labex La performance au musée et d’un colloque au Musée national de Rio (MAR) en 2018, avec une publication sur les nouveaux enjeux des performances théorisées dans les musées par des artistes chercheurs. Ces étudiants participent à l’organisation, font une communication dans chacun de ces événements, ou une création artistique théorisée (performance collective) et proposent un article pour la publication.

    Dans la convention avec la JNU, New Delhi, INDE et grâce au soutien de CRIDF, une mobilité annuelle de3 doctorants, de 6 masters de P8, et la co-direction de 3 thèses ont été réalisées. Toutes les activités sont transversales entre les EA 1573, EA 1569 et EA 1579 de Paris 8 et les deux départements d’études françaises et d’art de la JNU. 3 colloques et 4 séminaires intensifs ont eu lieu à la JNU, avec l’invitation de 2 PR par an pour des séjours de recherche ou d’enseignement et recherche (séminaires masters et doctorants). A Paris 8, 2 PR ont été invités dans l’EA 1573 (2013-2014-2015-2016-2017) dans des séminaires doctoraux et pour 3 colloques de projets labex Arts-H2H (Légeret). Ces échanges ont été très fructueux pour les recherches des Masters 2 et de 4 doctorats centrés sur les théâtres de l’Inde et 4 autres thèses intéressées par les questions de postcolonialisme, de transferts culturels et de préservation de patrimones oraux dits “immatériels”. La majorité des recherches ont été centrées sur l’influence de la littérature française dans les mises en scènes contemporaines en Inde et sur l’influence des formes théâtrales de l’Inde dans les mises en scènes européennes.

    La convention créée en 2015 avec, en Bolivie, l’ESCUELA NACIONAL DE TEATRO (ENT) de Bolivie, sous contrat avec l’Universidad Catolica Boliviana San Pablo, a permis la mobilité annuelle d’un doctorant de l’axe pour des workshops, des ateliers de création, et un colloque co-organisé en Bolivie en septembre 2017 (participation d’1 MCF de l’axe, d’une doctorante (M. Roland), et d’un metteur en scène de l’école). Les recherches concernent les pédagogies de l’acteur enseignées dans cette institution et les influences des formations européennes. Les résultats de ces rencontres font notamment l’objet d’une journée d’étude organisée à Paris 8 par cette doctorante (mai 2017) et qui fédère les très nombreux doctorants de l’EA spécialisés sur des recherches en Amérique latine.

     

    La master ERASMUS MUNDUS, Labellisation internationale de la formation

    Katia Légeret a été la responsable pédagogique à Paris 8 du programme Erasmus Mundus « Etude du spectacle vivant » et elle a dirigé 12 de ces masters dans la spécialité d’études en esthétique. Ce programme a commencé en 2008, rattaché au Master Arts de la scène, arts du spectacle vivant de Paris 8, jusqu’en 2014. Paris 8 est l’un des 7 partenaires de ce programme porté à Bruxelles par l’ULB. Les 25 étudiants inscrits pour un an ou 1 semestre à Paris 8 ont été dirigés par l’un des EC de l’EA et soutiennent leur mémoire devant un jury composé par 3 EC de l’EA. Suivant la mobilité pendant les deux années de certains étudiants, les jurys sont représentés par au moins deux EC d’universités différentes. 9 diplômés Erasmus Mundus se sont inscrits en thèse, dont 1 (Brésilien) dans l’EA. Depuis 2014, ces doctorants participent aux colloques organisés chaque année par les bénéfices des universités partenaires du programme Erasmus Mundus. André Helbo, le professeur directeur du programme est chercheur associé à titre secondaire dans l’EA depuis 2010.

     

     

    Les journées d’étude Erasmus Mundus (9-10 octobre 2014 à Paris 8), organisées par Katia Légeret, intitulées « Transdisciplinarité en questions : Le champ du spectacle vivant » ont réuni 8 chercheurs du consortium du programme de master Erasmus Mundus Etudes en arts du spectacle vivant et 6 doctorants de cette promotion, pour réfléchir ensemble sur les apports de ce modèle européen Erasmus Mundus dans les universités partenaires internationales, sur les apports des pratiques performatives interartistiques innovantes initiées dans cette formation et sur le dialogue interdisciplinaire créé entre l’histoire, l’esthétique, la sémiologie, l’ethnoscénologie, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie sociale, les nouvelles technologies et les neurosciences. Un programme de colloque annuel de 2014 à 2022 a été établi pour approfondir ces réflexions et 4 ont eu lieu de 2014 à 2018, avec à chaque fois la publication annuelle d’un ouvrage collectif.

     

    Accompagnement des séminaires de doctorants

    Katia Légeret a organisé un séminaire doctoral mensuel (12 séances de 3H et 6 journées entre 2014 et 2017) ouvert aux Master 2 en 2014 et 2015, suivi en 2016 et 2017 de 6 journées, ouvertes à tous les doctorants de l’équipe et intitulées « Savoir-faire et savoir expert/Héritages et transculturalités artistiques (2014) ; De la mimesis à l’acteur-marionnette (2015) ; Le bouleversement créateur : Témoin d’histoires (2015), Le geste créateur ; Recherche-création (2017) ». 4 films ont été réalisés (mis en ligne sur artweb et labex Arts-H2H) et un ouvrage collectif (2017) publié dans la revue Degrés, n°171-172, octobre 2017 sous le titre L’interdisciplinarité entre recherche et création. Ce séminaire est original car il s’est construit en invitant, à la demande de chaque doctorant pour l’aider dans ses recherches, des chercheurs et artistes intervenant chaque fois 3 heures avec une partie de débat mené par des doctorants. Des jeunes docteurs ont également été invités sur la thématique de la recherche création (Nadia Vadori-Gauthier). Les 7 professeurs étrangers invités par l’axe (Voir supra) ont donné chacun un séminaire de 3 heures pour les doctorants.

     

    3 journées d’études ont été portées par des doctorants de Katia Légeret

    De Bouteville Monique, Organisation de la journée d’étude « Quel être-ensemble au théâtre aujourd’hui ? », 23/01/2015 (avec le soutien du Labex Arts H2H et de l’équipe d’accueil).

    De Bouteville Monique, co-oragnisations de la journée d’étude portée par K. Légeret « Transculturalité(s), Arts du spectacle vivant et littératures de l’Inde contemporaine : la fable animalière », 28 mai 2014.

    Roland, Muriel, Geste’Stations- Les saisons du geste en scène- Opus 1 : Autour de Marcel Jousse en Compagnie d’Edgard Sienaert, Rejouer les gestes de l’Univers : Journée d’études, coorg. par K. Légeret W.Bosch, M.S. Boutteville, Ch.Ricci, M.Roland, de l’Axe esthétique de l’EA 1573, Théâtre Victor Hugo, Bagneux- 28 Mai 2016.

     

    Direction de post-doctorants

    Sarah Roberta de Oliveira Carneiro (Professeure à l’université de Salvador de Bahia), 2018.

    Erico de Oliveira (Université Salvador de Bahia, Brésil, PR en théâtre et danse), 2016.

     

    Chercheurs seniors invités dans les séminaires et colloques

    Projets Labex Arts-H2H :

    Hasan Erkek (Anadolu, Turquie) : 2016 (janvier) -2017 (Juin, novembre) -2018 (janvier, juin)

    Convention Paris8/JNU, du programme de master Erasmus Mundus et de 2 projets Labex Arts-H2H : 

    H.S. Shivaprakash (JNU, Inde) : 2013 et 2014 (janvier) - 2015 et 2016 (juin) - 2017 (novembre) - 2017 (mars)

    Vijayalakshmi Rao (JNU, Inde) : 2013 et 2014 (janvier) - 2015 et 2016 (juin) - 2017 (novembre) - 2017 (mars)

    Fondation Fulbright : Thomas Leabhart (Pomona College, USA)

     

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page