Vous êtes ici : Accueil > Doctorants et jeunes docteurs > Sunga KIM
  • Sunga KIM

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Sunga Kim

     

    kkimsunga@gmail.com

     

    Sunga KIM (sud-coréenne), diplômée de Scénographie à l’Université Nationale des Arts de Corée (KNUA) en 2007, et titulaire d’un master Etudes Théâtrales de l’Université Paris 8 en 2013, est actuellement doctorante en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts à Paris 8. 

     

    Thèse en préparation

     

    Le retournement du regard dans l’art théâtral : les spectateurs regardés, sous la direction d’Isabelle Moindrot et Emanuele Quinz (Université Paris 8, EA 1573).

     

    Le spectateur a toujours été la finalité de l’acte de création. Il est le consommateur ultime de l’œuvre, celui pour qui elle est créée, et celui par qui elle perdure. Mais plus que d’en être seulement la fin, il est de plus en plus considéré comme un des moyens de la création artistique, intégré par divers procédés soit à la construction, soit à la réalisation des œuvres.

    D’autre part, profondément influencée par les mutations technologiques et numériques de nos sociétés, la relation entre le théâtre et le spectateur, dont le statut et les caractéristiques sont profondément affectés par notre mode de vie moderne et connecté, évolue sans cesse, donnant lieu à un théâtre protéiforme.

    C’est dans cette mouvance que s’effectue le phénomène de retournement du regard. Ce mécanisme ponctuel observé dans plusieurs domaines artistiques vise à révéler l’acte de perception du spectateur, et à lui faire prendre conscience des caractéristiques liées à sa position déterminée. Par le biais de différents dispositifs scéniques ou conceptuels, le regard que le spectateur porte sur l’œuvre lui est retourné, de manière concrète et physique ou au contraire indirecte et détournée. Le sens de son « acte de présence » simultané et face à l’œuvre est amplifié par ce phénomène de retournement.

    Le retournement du regard paraît aboutir à une mutation du regard au théâtre, et à une mutation du théâtre lui-même. C’est donc une réflexion sur la perception telle qu’elle est expérimentée à notre époque au théâtre, et une étude sur l’évolution du regard face à la scène qui est proposée dans cette thèse.

    Cette étude s’appuie sur l’analyse de plusieurs scènes théâtrales et non-théâtrales contemporaines.

     

     

    COLLABORATIONS ET PARTICIPATIONS A PROJETS

     

    - Communication dans le séminaire Histoire du Spectateur, 19e-21e siècles, organisé par Isabelle Moindrot (PR, EA 1573) et la Société d’Histoire du Théâtre : « Le retournement du regard ».

    - Communication dans le colloque international Corps en scène : L’Acteur face aux écrans, organisé par l’Université Paris 3, Paris 8, Paris 10 et l’Université du Québec (UQAM) : « L’écran chez Castellucci : une recherche sur l’humain ».

     

    ACTIVITE ARTISTIQUE

     

    - Participation à plusieurs spectacles en tant que scénographe (décor, lumière, conceptrice de marionnettes et objets) en Corée et en Europe

    - Expositions artistiques, dont la dernière en date : Cadres, Maison des Arts d’Antony, 2016.

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page