Vous êtes ici : Accueil > Doctorants et jeunes docteurs > Sophie-Aurore ROUSSEL
  • Sophie-Aurore ROUSSEL

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Sophie-Aurore Roussel

     

    06.14.33.84.56

    sophieauroreroussel@icloud.com

     

    Professeur agrégé de Lettres Classiques et Enseignement de Spécialité Théâtre

    Khâgne Lycée Carnot Cannes / Option de spécialité théâtre Lycée Goscinny Drap

    Formatrice ESPE Nice /Toulon

     

     

    Thèse en préparation (MSH /Paris VIII)

     

    Le ré-enchantement du monde par l’usage de la tragédie grecque dans le théâtre contemporain, sous la conduite de J.F. Dusigne Etudes théâtrales et Esthétique.

     

    Mon propos s’attache à proposer d’abord une approche conceptuelle de la tragédie grecque qui prenne en compte sa nature résolument spectaculaire et éphémère (à la suite des travaux fondamentaux de F.Dupont). Il s’agit de se libérer de la domination du texte, et des développements sur le tragique comme genre qui se sont imposés à partir de la Poétique d’Aristote. Mon travail s’interroge sur la possibilité de comprendre certaines formes théâtrales telles la tragédie grecque et ses résurgences modernes en terme « d’appareil », selon le concept proposé par Walter Benjamin (et développé par des chercheurs autour de J.L. Déotte professeur d’esthétique à Paris VIII). J’étudie notamment , en m’appuyant sur les travaux de J.F. Dusigne, le tournant essentiel que forment les théâtres d’art dans le retour en vigueur de la tragédie antique. A partir de là je m’attache à proposer une autre approche de la tragédie, fondée sur l’analogie plus que sur la mimesis et sur l’articulation énergique du singulier et du collectif. Je propose donc de renoncer à la pensée aristotélicienne pour décrire ce type de création théâtrale, et d’avoir recours aux concepts formulés par G.Simondon, dont la pensée dynamique me semble offrir des outils riches et efficaces pour saisir ce qui fait la force des créateurs contemporains, tels A.Mnouchkine, O.Py, R.Castelluci, W.Mouawad, qui ont trouvé malgré l’extrême diversité de leurs oeuvres un même substrat fécond dans la tragédie antique.

     

     

     

    Langues parlées : Allemand, Anglais.

     

    DIPLOMES (obtenus à Paris IV Sorbonne)

     

    1989-91 : Hypokhâgne, Khâgne au lycée Louis Le Grand (Deug obtenu par équivalence)

    1991-92 : Khâgne au Lycée Louis Le Grand, Licence de Lettres Classiques

    1992-93 : Maîtrise de Lettres Classiques, dirigée par MM.Guillot et Michel (latin médiéval), mention TB.

    De 1992 à 1995 : Elève à l’Ecole du Louvre, à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, section sciences religieuses

    1993-94 : CAPES et Agrégation de Lettres Classiques.

    1994-95 : DEA Littérature latine, « les Bucoliques de Virgile, un art poétique ? » sous la direction de M.Michel, mention TB.

    1995-97 : DEA Littérature française, « Les Mémoires de Pierre Thomas du Fossé », introduction à une édition critique, sous la direction de Ph.Sellier, mention TB.

    2009 : Certification complémentaire théâtre.

     

    Doctorat « Port-Royal et les Mémoires », sous la direction de G.Ferreyrolles, Paris IV-Sorbonne (inachevé).

     

     

    PUBLICATIONS THEATRALES

     

    Dossier Pièce Dé-montée Angelo tyran de Padoue, Janvier 2014.

    Dossier Pièce Dé-montée Peer Gynt, Mai 2016.

    Dossier Pièce Dé-montée Terre noire, 2017.

     

     

    ARTICLES DANS LA REVUE APPAREIL (parus et à paraître dans les trois prochains numéros) 

     

    « Le théâtre antique, un appareil originaire » octobre 2016

    « Le théâtre, un appareil transductif : une approche simondonienne du théâtre »

    « Seuls, Inflammation du verbe vivre de Wajdi Mouawad : un théâtre du transindividuel ».

    « Théâtre et émancipation » article et texte de la communication à l’Université des Arts Libéraux de Saint Petersbourg (colloque consacré à Walter Benjamin, intervention autour du texte de W.Benjamin Programme pour un théâtre d’enfants prolétarien).

     

     

    PUBLICATIONS SUR PORT-ROYAL 

     

    « Ecriture autobiographique et humiliation du moi dans les Mémoires de Pierre Thomas du Fossé », colloque Port-Royal et les Mémoires, 17-18 septembre 1998. Chroniques de Port-Royal, 48, 1999.

    « La poétique de l’Histoire dans les Mémoires de Pierre Thomas du Fossé », Dalhousie French Studies, 65, 2003.

    « La présence des Pères du désert dans les Mémoires de Port-Royal. De la Thébaïde au sacré désert. », colloque Port-Royal et la tradition chrétienne d’Orient, Chroniques de Port-Royal, 2009.

    Participation à une publication collective chez Gallimard sur Port-Royal.

     

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page